homme riche

Le meilleur plan d’action pour être financièrement libre en 2024

Voici la meilleure manière d’atteindre 10 000 € par mois en 2024.

Je vous livre un plan d’action en 7 étapes. Si vous le suivez à la lettre, je vous garantis d’atteindre des résultats incroyables dans les prochains mois et années.

C’est le même système que j’ai utilisé lorsque j’ai commencé. Cela m’a permis d’atteindre mes premiers 10 000 € par mois en 2 ans et demi.

Avec plus de 21 années d’expérience dans le business et des milliers d’entrepreneurs que nous avons amenés au succès avec mon équipe, j’ai découvert des principes universels que tous ceux qui ont réussi ont suivi pour atteindre la liberté financière.

Et cela va marcher pour vous aussi ! N’hésitez pas à vous inscrire à notre séminaire pour entrepreneurs.

Première étape : se former

se former

La première étape est de se former autant que possible. Il n’y a pas de secret pour obtenir ce que vous avez jamais eu. Vous devez développer un savoir que vous n’aviez pas avant.

Comme disait Charlie Munger, l’un des plus grands investisseurs américains, qui nous a quittés il y a peu, “le monde n’est pas encore assez fou pour récompenser des immérités”.

Il a aussi dit “les gens qui ont un succès indécent sont des machines à apprendre”.

C’est tellement vrai. La plupart des personnes qui échouent abandonnent trop vite, car ils pensent que l’argent va venir à eux en claquant des doigts, alors qu’ils n’ont simplement pas eu le temps, ou en tout cas, ils n’ont pas fait l’effort d’étudier les bases de l’entrepreneuriat.

Pourquoi ? Car aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, on a fait croire aux jeunes qu’il est possible de devenir millionnaire en faisant quelques clics sur un ordinateur, ce qui est absolument idiot. La plupart des gens sont prêts à étudier pendant des années à l’université pour obtenir un métier qui leur apporte quelques milliers d’euros par mois, mais ils pensent pouvoir lancer un business qui génère des millions sans rien apprendre.

Moi-même, encore aujourd’hui, je continue de me former chaque jour. J’ai commencé cette journée en lisant et je me forme sur différents domaines. C’est la même chose pour tous les entrepreneurs à succès. Dans ma carrière de plus de 20 ans, j’ai investi plus de 1,2 million d’euros en formation, séminaires, Mastermind et mentorat. Je suis devenu une machine à apprendre et je ne cesserai jamais d’apprendre.

Même Warren Buffet, qui est considéré comme le plus grand investisseur de tous les temps, a admis qu’encore aujourd’hui, il lisait entre 1 à 3 heures par jour. Il ne finit jamais une journée sans avoir appris quelque chose de nouveau.
Si même les milliardaires priorisent l’apprentissage dans leur vie, c’est qu’il y a une bonne raison. Bien sûr, lorsque vous débutez, vous n’allez pas étudier les mêmes choses, mais vous devez développer cet état d’esprit de croissance, cette volonté de toujours devenir meilleur dans tous les domaines de votre vie.
Et pour lancer une entreprise à succès, vous devez commencer par étudier les trois piliers principaux du business : le mindset, le marketing et la vente. Si vous faites l’effort chaque jour de remettre en cause vos croyances limitantes, d’apprendre les bases du marketing et de développer des compétences en vente, vous êtes certain alors d’atteindre des résultats incroyables.

Maintenant comment vous former sur ces sujets ? C’est très simple.

Vous avez la chance d’avoir accès à énormément de contenus gratuits sur YouTube, comme cette vidéo par exemple. Encore mieux, vous pouvez assister à des séminaires, accéder à des formations présentielles ou en ligne, tout simplement en ligne. À quel moment la lecture a commencé à être considérée comme ringarde ? C’est dommage car il n’y a rien de plus enrichissant que cela. Je vais être sincère avec vous, cela ne suffira pas de regarder des vidéos et de lire des livres.

Vous apprendrez peut-être la théorie dans les livres, mais le pont entre les rêves et la réalité, c’est l’action.

Rien de mieux que d’être bien entouré et être dans un environnement d’entrepreneurs et chefs d’entreprise qui sont eux aussi en action.

Deuxième étape : identifier son talent majeurfemme avec talent

 

Ensuite lorsque vous jugez que vous maîtrisez plutôt bien les trois piliers : le mindset, le marketing et la vente, la deuxième étape est d’identifier votre talent majeur.

Par talent, cela signifie que vous devez trouver une compétence dans laquelle vous êtes bon naturellement et même, si possible, meilleur que les autres.

Pour la plupart des cas, cela ne va pas vous venir de suite car c’est inné et vous pensez que tout le monde est aussi bon que vous. Alors qu’en fait, vous et moi et chaque personne sur la planète avons un talent inné qui ne demande qu’à être développé.

Vous pouvez aussi associer un trait de caractère que vous avez à une compétence. Par exemple, si vous êtes quelqu’un qui aime parler aux gens et qui s’exprime plutôt bien, la vente est peut-être faite pour vous. À l’inverse, si vous êtes plutôt introverti et que vous avez toujours aimé écrire, vous êtes peut-être fait pour le copywriting.

De cette manière, vous trouverez forcément une compétence, un domaine dans lequel vous allez naturellement pouvoir devenir meilleur en y mettant du focus et des efforts.

Si vraiment vous n’arrivez pas à identifier vos points forts, demandez s’il y a pas certaines remarques que vous entendez souvent dans votre entourage. Dans quel domaine vous êtes considéré comme bon voire excellent par votre famille ou vos amis ? Une fois que vous avez trouvé cette chose dans laquelle vous êtes bon voire excellent, vous allez devoir vous former pour devenir le meilleur possible dedans.

Pour ça, vous pouvez suivre les mêmes conseils que je vous ai donnés à l’étape une, et ce qui m’a permis, avec les années, d’être nommé le meilleur coach français par le magazine d’entreprendre, dont j’ai fait la couverture en juin 2022.

La troisième étape : identifier clairement son client idéal

identifier son client

La troisième étape pour atteindre les 10000 € par mois, c’est d’identifier votre client idéal. Maintenant que vous maîtrisez une compétence spécifique et demandée par le marché, vous devez trouver à quel type de personne ou d’entreprise vous allez pouvoir la vendre.

Cette étape est cruciale car elle peut soit être la clé de votre succès si elle est bien réalisée, soit être la raison de votre échec si vous la faites de la mauvaise manière.

Pourquoi ? Parce que vous avez beau avoir une compétence rare, si vous visez des prospects qui n’en ont pas besoin, vous ne gagnerez pas un seul centime. Cela paraît évident, mais c’est probablement la cause numéro 1 d’échec de la plupart des débutants. Ils passent des mois à démarcher des prospects non qualifiés et ils pensent qu’ils n’ont juste pas de chance.

Pour éviter cela, il suffit de revenir aux fondamentaux et de réfléchir en termes de problème et de solution.

Prenez le temps de vous demander quel type de problème votre compétence permet de résoudre. Ensuite, demandez-vous quel type de clients ont ce genre de problème. De cette manière, en faisant le chemin, vous ne pouvez pas vous tromper.

Si votre atout c’est le montage vidéo, il est évident que votre cible idéale sera toutes les personnes qui créent du contenu sur les réseaux. En revanche, si votre atout est le closing, c’est-à-dire la vente par téléphone, vous allez vous diriger vers une entreprise qui vend des produits ou services par téléphone.

Mais une erreur que font souvent les débutants, c’est de choisir une niche trop large.

Une comparaison que je fais souvent et qui est vraie, c’est celle du docteur. Un cardiologue, par exemple, qui est spécialisé sur une branche de la médecine, gagne plus d’argent qu’un médecin généraliste. Pourquoi ? Parce qu’il vaut mieux être excellent dans un seul domaine qu’être moyen partout. Mais surtout, lorsque vous approchez votre cible, vous allez vous présenter en tant que spécialiste plutôt que généraliste. Cela vous permettra d’être choisi au-dessus de vos concurrents.

Car imaginez que vous devez faire une opération du cœur. Vous allez choisir un chirurgien spécialisé qui a déjà fait des milliers d’opérations du cœur.

Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ? Cela signifie que, par exemple, plutôt que de choisir la niche de l’e-commerce, focalisez-vous plutôt sur un type de boutique en ligne spécifique, comme les marques de vêtements, de cosmétiques ou de parfums.

Qui est votre client idéal ? C’est une question fondamentale à se poser que vous devez répondre le plus vite possible si vous voulez exploser les compteurs dans les prochains mois.

Maintenant que vous avez votre atout dans votre manche et une cible à qui la présenter, passons au concret.

La quatrième étape : faire une liste de 100 prospects

faire liste prospect

La quatrième étape de ce système consiste à faire une liste de 100 prospects idéaux de votre niche, qui pourraient soit devenir vos clients, soit vous recommander à des personnes qui pourraient l’être.

Pourquoi ? Parce que souvent, lorsque les entrepreneurs se lancent, ils procrastinent pendant des jours avant de réellement passer à l’action. Ils se disent chaque jour que demain c’est décidé, ils commencent à démarcher leurs cibles, mais chaque jour, ils arrivent devant leur ordinateur sans aucune idée par où commencer. Ils analysent les profils de certains prospects, mais se retrouvent avec des excuses pour ne pas les contacter. “Non, mais lui c’est sûr, il va me dire non”, “il n’a pas besoin de moi”, etc.

Je vous rassure, c’est normal. Je trouvais moi aussi plein d’excuses. J’étais monsieur excuse pour ne pas passer à l’action lorsque j’ai commencé.

La solution pour pallier ce problème, c’est de prendre le temps de faire une liste de 100 prospects idéaux qui correspondent à vos critères. Une fois que la liste est terminée, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas les démarcher, car vous avez passé du temps spécialement pour vous assurer qu’ils soient qualifiés.

Pour les critères, c’est assez simple.

D’abord, vous devez vous assurer que le prospect a les moyens de pouvoir se payer vos services. Pour ça, vous devez vous fier aux différents signes que vous pouvez trouver en ligne. Par exemple, si un profil a beaucoup de témoignages, ça veut dire qu’il a beaucoup de clients et donc, il génère potentiellement beaucoup d’argent. De la même manière, si vous voulez vendre vos compétences en closing, assurez-vous que votre cible vend des produits à travers des appels téléphoniques. Ça va dépendre de votre niche, bien sûr.

Ce que vous devez retenir, c’est que tellement d’entrepreneurs oublient le réseau, le fait qu’un prospect puisse vous en amener un autre.

Quand vous faites votre liste de 100 potentiels prospects, prenez juste conscience que ces 100 prospects connaissent au minimum 5 autres potentiels prospects pour vous. Ce qui fait que de ces 100 personnes, vous avez un potentiel pas de 1000, mais de 10 000 potentiels prospects. Ce qui nous amène à la 5ème étape.

La cinquième étape : appeler 10 personnes par jour

appeler les clients

Une fois que vous avez vos 100 prospects idéaux, vous allez en appeler 10 par jour. C’est ici que la plupart des entrepreneurs échouent, non pas parce qu’ils n’y arrivent pas, mais parce qu’ils ne passent tout simplement pas à l’action.

Encore une fois, ce sont souvent les excuses qui prennent le dessus. “Bah ouais, non mais je vais pas le déranger, je le ferai plus tard, il doit être occupé”, etc.

Je me rappelle à mes débuts, quand j’avais 21 ans. J’avais fait cette liste de prospects et j’étais motivé. J’avais mon tableau de rêve en face de moi, et je me suis dit : “Allez, c’est parti, let’s go.” J’appelle la première personne sur cette liste.

C’était Serge, qui était mon coach de basketball, pourtant c’était un très bon ami mais qui était plus âgé que moi. Il était directeur d’une banque, et moi j’étais juste un débutant. Je me suis dit : “Il ne va pas me prendre au sérieux.” Mais je me suis toujours dit : “OK, faut que je l’appelle. Si je veux atteindre mes rêves, il faut y aller.”

J’ai pris mon téléphone à 9h du matin, et puis d’un coup, j’ai raccroché immédiatement.

La raison ? C’est que je me suis dit : “Bah ouais, il doit être au travail.” Et puis après, j’ai pensé : “OK, je l’appelle à 10h30.” Et puis après, “Non, non, il doit être encore en train de travailler. Allez, je l’appelle à midi.” Et puis d’un coup, à midi, je me suis dit : “Non, non, non, ils sont en train de déjeuner avec ses collaborateurs. Je l’appelle à 16h.” Et puis je me suis dit : “Je l’appelle ce soir.”

Et donc j’ai fait ça pendant 3 jours. Littéralement, 3 jours. J’ai avalé au moins quatre tablettes de chocolat.

J’étais jamais autant stressé. Et un jour, je me suis dit : “Mais non, Max, si tu vas atteindre tes rêves, tu appelles et tu ne raccroches pas.”

Et donc j’ai fait le numéro, j’ai mis mon téléphone à l’oreille et j’ai bloqué mon coude, et ça a commencé à sonner. Et là, je me suis dit dans ma tête : “Ne décroche pas, ne décroche pas, ne décroche pas.” Parce que s’il décroche à la troisième sonnerie, il a fait : “Ah oui, c’est vous ? Bonjour, c’est Max.” Alors, écoute, j’ai un truc pour toi, ça t’intéresse ? Non ? C’est pas grave, écoute, là, qu’est-ce que tu fais ? Tout va bien ? Et j’ai fait le pire appel de l’histoire.

Vous savez quoi ? J’ai fait mon premier appel, et c’est ça qui compte.

Donc, vous allez ressentir la peur, c’est normal, mais vous devez vaincre la peur et appeler tout de même. Alors, au début ça peut paraître inconfortable de contacter des entreprises, des personnes qui vont acheter vos produits ou services, mais en réalité, c’est une peur qui est infondée.

Pourquoi ? Parce que pour la plupart des gens, elle est basée sur trois principales objections : la peur du conflit, la peur de ce que la personne va penser de vous, et la peur du rejet.

Maintenant, la clé, c’est de les connaître et de vous forcer à les surmonter, sinon vous n’aurez jamais de résultat.

La peur du conflit

Pour la peur du conflit, c’est simple, tout se fait en ligne et au téléphone. Dans ce cas, dites-vous que dans le pire des cas, si la situation dégénère, vous avez juste à raccrocher. Vous ne risquez absolument rien, mais honnêtement, ça n’arrive jamais.

La peur du regard de l’autre

Ensuite, pour la peur de ce que les gens pensent de vous, ne le prenez pas mal : personne n’en a rien à faire de vous. De la même manière que vous oubliez le visage d’un passant dans la rue au bout de 2 minutes, votre prospect vous aura oublié quelques minutes après l’appel.

La peur du rejet

Enfin, la peur du rejet, celle-ci, absolument tous les entrepreneurs l’ont. Vous devez vous forcer à la surmonter. Si vous atteignez les 10 000 € par mois ou plus, si votre prospect n’est pas intéressé, ce n’est pas grave. Ce n’est qu’un numéro de téléphone dans une liste, vous en avez encore 99 autres. Appelez-les !

La sixième étape : faire une offre irrésistible

faire une offre

Maintenant, vous allez passer à l’étape numéro 6, qui est de faire une offre irrésistible. Si vous apprenez à faire ça, vos finances vont changer pour toujours.

Qu’est-ce qu’une offre irrésistible ? C’est une offre tellement bonne que vos prospects ne peuvent pas dire non. Par exemple, une excellente manière de faire cela est de proposer de travailler gratuitement pendant 30 à 60 jours. Alors, bien sûr, ça dépend du type d’entreprise que vous avez. Par exemple, si vous êtes une entreprise de service et que vous êtes un indépendant, c’est irrésistible. Je dis bien gratuitement. Cela paraît complètement contre-intuitif pour atteindre les 10 000 € par mois, mais c’est faux.

Déjà, ça vous permettra de trouver vos premiers clients beaucoup plus facilement et beaucoup plus rapidement. Aussi, ça vous permet de faire une première expérience pour eux.

Qu’est-ce qu’ils risquent ? Rien. C’est la raison pour laquelle c’est irrésistible.

Vous avez alors l’opportunité de montrer à votre client que vous avez des compétences et que vous êtes capable de l’aider. Bien sûr, vous n’allez pas faire cela sans rien en retour, ce serait une perte de temps. Ce que vous allez faire, c’est à nouveau vous servir du pouvoir du réseau.

Vous allez proposer de travailler gratuitement en échange de trois nouveaux contacts qui pourraient être intéressés par vos services, et obtenir un témoignage vidéo de votre client actuel. Cette approche marche et elle marchera encore et encore parce que vous enlevez le risque à votre client.

Bien sûr, pour pouvoir faire cela, votre client doit être satisfait de ce que vous faites. C’est seulement un exemple d’offre irrésistible, mais il existe des milliers de manières de faire une offre irrésistible. Cela peut être offrir votre logiciel pendant 3 mois gratuitement pour qu’il le teste, cela peut être ajouter des bonus, offrir une garantie 30 jours, et cela nous fait arriver à la dernière étape pour gagner 10 000 € par mois.

La septième étape : délivrer des résultats

avoir des résultats

Cette étape est tout aussi importante que de trouver votre premier client, car s’il n’est pas satisfait, vous allez échouer à long terme. Cela paraît tellement évident, mais aujourd’hui tellement d’entrepreneurs l’ont oublié. Mais ce n’est pas de leur faute, parce qu’on leur a appris qu’il fallait juste se focaliser sur vendre.

Retenez bien cela : quand vous vendez, vous avez fait qu’une partie du chemin, vous n’avez pas encore terminé le jeu. Le jeu ne fait que commencer, car si vous n’apportez pas de résultats concrets et tangibles, vous ne gagnerez jamais d’argent à long terme.

C’est aussi la raison pour laquelle, selon votre entreprise, il est conseillé de travailler gratuitement, car cela vous permet de prendre la main et d’améliorer vos capacités à délivrer votre service.

Par contre, quand vous arrivez à générer des résultats pour vos clients, vous avez gagné le jackpot, car votre client aura alors le devoir de vous recommander à d’autres entrepreneurs, qui vont vous recommander à d’autres, et ainsi de suite.

Vous allez pouvoir facturer. Il n’y a pas de règles précises, mais je vous recommande de commencer à facturer quand vous avez pris assez confiance en vous et que vous êtes certain que vous pouvez apporter des résultats.

Bien sûr, vous allez aussi améliorer vos compétences au fur et à mesure. Donc, vous allez pouvoir facturer vos clients de plus en plus cher.

Maintenant, ce sera à vous de voir combien vous pouvez demander par client. Par exemple, un excellent moyen si vous êtes dans le service est de facturer un frais fixe mensuel qui peut aller de 500 jusqu’à 5000 € par mois, et cela en fonction des résultats que vous apportez à vos clients.

Commencez bas au début pour vous faire la main, et mettez-vous au défi d’augmenter un peu avec chaque nouveau client qui arrive.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à répéter tout le processus jusqu’à atteindre les 10 000 € par mois. Pour l’anecdote, c’est exactement le plan que j’ai partagé avec des centaines de mes clients pour atteindre leurs premiers 10 000 € par mois.

Et si vous suivez à la lettre toutes les étapes présentées, soyez certain et confiant que vous serez en mesure de réaliser la même chose.

Retrouvez la vidéo sur YouTube :