Vulnérabilité

La Vulnérabilité : Le Nouveau Pouvoir des Dirigeants

La vulnérabilité est un mot à caractère souvent péjoratif dans notre langage au quotidien. D’autant plus pour un dirigeant, qui se doit d’être fort et sans failles. Mais qu’en est-il vraiment ? Rejeter sa vulnérabilité, c’est un peu se rejeter soi-même et rejeter les autres au détriment du collectif et de son organisation. Le monde de l’entreprise évolue, sa manière de la diriger aussi. En assumant sa vulnérabilité, le dirigeant fait le choix de l’authenticité et de la confiance en ses collaborateurs. Le risque ? Être respecté, apprécié et pouvoir tisser des liens profonds et durables, autant d’atouts pour la réussite d’une entreprise. Dans cet article, je vous en dévoile un peu plus sur ce nouveau pouvoir des dirigeants, qu’est la vulnérabilité. 

Comment définir la vulnérabilité ?

vulnérabilité

Définition

Le mot “vulnérabilité” vient du latin “vulnerare” qui signifie blesser. Une personne vulnérable est considérée comme fragile et sensible aux yeux du monde qui l’entoure. Soyons honnête, la vulnérabilité a toujours été synonyme de faiblesse dans une société qui nous pousse depuis toujours à la dissimuler. 

Notre éducation, selon notre genre, ne traite pas la vulnérabilité de la même manière : un homme est fort, il ne pleure pas et ne montre pas ses émotions et ses faiblesses. En revanche, une femme est un petit être fragile et sensible qu’il convient de protéger. La notion de vulnérabilité est plus taboue chez les hommes, ils vont avoir beaucoup plus de mal à l’accepter et à l’assumer. 

La notion de vulnérabilité peut aussi renvoyer à l’état de santé d’une personne. En effet, selon notre génétique, nos antécédents, notre âge ainsi que d’autres facteurs, nous pouvons être plus fragiles face à certaines maladies. Nous avons pu constater ce type de vulnérabilité face à l’épidémie de Covid-19. 

Les bénéfices de se montrer vulnérable

Croyez-moi, la vie d’un entrepreneur est émaillée de doutes, de peurs et de questionnements. Créer une entreprise représente des montagnes russes émotionnelles au quotidien et rester de marbre ne fera que nuire à votre santé physique et mentale ainsi qu’à votre entreprise. 

Un dirigeant reste un être humain, aux prises avec ses émotions et qui doit gérer d’autres êtres humains. Quel genre de dirigeant pensez-vous que les salariés vont respecter et suivre ? Un dirigeant froid, distant et autoritaire ou un dirigeant humain, chaleureux et empathique ? 

La vulnérabilité n’est pas une faiblesse, bien au contraire, c’est une force de se montrer tels que nous sommes. Un dirigeant qui sait montrer sa vulnérabilité restera authentique et va développer des axes précieux dans son entreprise : 

  • une ambiance de travail sereine ;
  • du plaisir à travailler ensemble ;
  • une communication plus libre et efficace ; 
  • de la confiance ;
  • de l’empathie ;
  • une envie de toujours s’améliorer, etc.

Quels sont les enjeux de la vulnérabilité pour les entreprises ?

vulnérabilité

On entend souvent parler de leadership authentique dans le monde du management. Ce type de leadership serait la clé du management de demain. Mais quel est le lien entre le leadership authentique et la vulnérabilité ? Ce sont les relations humaines. Le management vertical et autoritaire est obsolète, la réussite sera collective ou ne sera pas ! 

Dans un monde économique ultra concurrentiel, perturbé par les contextes sanitaires et géopolitiques, l’entreprise se doit de tirer son épingle du jeu pour exister et faire des profits. Cela passera par l’humain et la capacité des dirigeants à se montrer vulnérables et authentiques.

Les dirigeants

Ce sont eux qui donnent le tempo à leurs collaborateurs et qui insufflent le plaisir de travailler ensemble… Ou pas ! La qualité des liens sociaux dans une entreprise est primordiale pour le bon fonctionnement de celle-ci et donc indispensable en termes de performance et de résultats financiers. 

Un dirigeant qui accepte et assume sa vulnérabilité va tisser des relations fortes et pérennes avec ses collaborateurs. Mais ce n’est pas tout, il va aussi inciter ces derniers à rester authentiques et à tisser des liens durables entre eux, mais aussi avec la clientèle. C’est un cercle vertueux qui va tirer l’entreprise vers le succès.

La vulnérabilité n’est plus une faiblesse, d’ailleurs, elle ne l’a jamais été, c’est une qualité et une force indéniable pour emporter l’adhésion de tous. Prenons l’exemple d’un dirigeant qui traverse de sérieux problèmes de santé : s’il est authentique et qu’il parle ouvertement de sa situation à ses collaborateurs, il est évident que ces derniers vont être touchés et vont tout faire pour pallier son absence et maintenir l’activité à flot. 

L’être humain a besoin de proximité, d’être compris et de se reconnaître en l’autre pour être épanoui et performant. La vulnérabilité d’un dirigeant apporte tout ça. Il n’est pas question de se laisser submerger par les émotions et de se répandre en permanence, juste d’être authentique et de savoir fendre l’armure quand c’est le moment. Un dirigeant qui se laisse aller à la vulnérabilité va améliorer les interactions sociales et restaurer la confiance.

Les salariés

Si les dirigeants donnent la dynamique, les salariés contribuent à la maintenir au quotidien. Quels sont les effets de la vulnérabilité sur les salariés ? Comme mentionné plus haut, c’est un cercle vertueux qui va libérer tous les talents de l’entreprise. Vous avez déjà remarqué comment une ambiance de travail peut changer du tout au tout suivant le manager ? 

Un dirigeant qui assume sa vulnérabilité, qui sait rester authentique avec un discours de vérité va libérer les échanges, l’autonomie et la créativité de ses collaborateurs. L’entreprise ne peut qu’en bénéficier à tous les niveaux. Penser qu’un dirigeant qui assume sa vulnérabilité, c’est la porte ouverte à tous les excès est une erreur. Bien au contraire, cela suscite respect, autonomie et dépassement de soi. 

Un dirigeant froid, distant et seul dans sa tour d’ivoire n’aboutira à aucune performance sur le long terme. Cette façon de faire est archaïque, obsolète et nuisible à l’entreprise. Les salariés sont les forces vives d’une entreprise, emporter leur adhésion est fondamental. Un dirigeant n’y parviendra qu’en sachant se dévoiler dans toute son authenticité.

Comment accepter sa vulnérabilité pour développer un leadership authentique ?

Soyez à l’écoute de ce qui se joue au plus profond de vous

vulnérabilité

Les hommes peuvent avoir plus de mal à assumer leur vulnérabilité, en raison de leur éducation et du poids de la société. Cependant, certaines femmes dirigeantes veulent à tout prix démontrer leur capacité à mener des équipes et vont s’interdire également de montrer leur vulnérabilité.

Je vous invite à prendre le temps de vous écouter, de ressentir véritablement ce qui se joue au plus profond de vous et d’être honnête d’abord avec vous-même. Comment vous montrer vulnérable avec les autres, si vous n’essayez pas de vous comprendre et d’accepter vos ressentis ? 

Cultivez certains moments de calme et de solitude afin de mieux vous sonder et d’y voir plus clair. Certaines pratiques et activités sont toutes indiquées pour y parvenir : 

  • la méditation ;
  • les promenades en nature ;
  • le sport ;
  • les techniques de respiration, etc.

Cette quête personnelle et intérieure vous aidera à mieux vous comprendre, à savoir quel chemin emprunter et à avoir confiance. Ainsi, votre vulnérabilité pourra éclore simplement comme une évidence.

Reconnaissez et assumez vos erreurs pour aller de l’avant

vulnérabilité

Quel genre de manager, les salariés vont-ils respecter ? Un manager arrogant qui ne reconnaît jamais ses erreurs, pire qui les rejette sur les autres ? Ou un manager qui les reconnaît, les assume et en tire des leçons pour faire progresser ses équipes ? L’être humain a du mal à admettre s’être trompé, pensant être aussitôt jugé et déclaré incompétent. 

Là aussi, c’est un jugement erroné propre à certaines sociétés comme la société française. Depuis le plus jeune âge, l’erreur est traquée et condamnée à coup de feutre rouge sur nos copies d’écolier. Même dans notre vie d’adulte et de travailleurs, peu d’entreprise accorde du crédit aux erreurs. 

Alors que dans les sociétés anglo-saxonnes, l’échec est plébiscité et encouragé, cela signifie que vous êtes dans l’action et que vous gagnez en expérience. De grands entrepreneurs comme Elon Musk, Steve Jobs, ou l’autrice J.K Rowling sanctifient les échecs et leur attribue toute leur réussite.

“L’erreur est humaine”, en la reconnaissant, vous vous rendez plus vulnérable, plus accessible et surtout beaucoup plus humain.  

Partagez vos doutes et vos peurs

vulnérabilité

Avoir des craintes et des peurs fait partie du quotidien du dirigeant. De nombreuses responsabilités pèsent sur ses épaules : 

  • la stratégie économique et financière ;
  • la pérennité de l’entreprise et des emplois ;
  • la communication interne et externe ;
  • les décisions importantes à prendre tous les jours, etc.

Comment ne pas se trouver en proie aux doutes et face à certaines peurs ? C’est parfaitement humain, le cacher vous maintiendra dans une spirale négative, destructrice et sans espoir de solutions. En revanche, en partageant vos doutes et vos peurs, en assumant votre vulnérabilité, vous susciterez l’empathie et l’adhésion de vos collaborateurs. 

De plus, vous initierez des échanges constructifs qui vont vous amener des solutions. Inclure ses collaborateurs dans le processus de résolution de problème et de prise de décision va booster leur confiance et améliorer leur performance ainsi que celle de l’entreprise. 

Osez demander de l’aide  

vulnérabilité

Savoir demander de l’aide n’est pas une faiblesse, bien au contraire, c’est un acte de courage bénéfique pour tous. Un dirigeant aussi doué et performant soit-il ne peut pas tout maîtriser. Son rôle est celui d’un chef d’orchestre qui sait mettre en musique et en harmonie ses talents.

Un bon dirigeant va s’entourer de gens plus compétents que lui dans des domaines importants pour une entreprise. Un bon dirigeant va savoir demander de l’aide à ses collaborateurs, car il assume sa vulnérabilité et leur fait confiance. Rester buté et ne pas avoir le courage de se faire aider, c’est tout simplement saboter la performance de l’entreprise.   

“Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin” Proverbe africain. 

 

La vulnérabilité ne doit pas être considérée comme une astuce ou une technique, elle perdrait de son authenticité et ne vous serait d’aucune utilité. Elle est précieuse pour un dirigeant quand elle est naturelle et sincère. Soyez juste vous-même et ayez l’ambition de l’assumer, le reste viendra… 

Assumez-vous votre vulnérabilité dans votre quotidien de dirigeant ou même en général ? Partagez vos réflexions dans les commentaires ci-dessous, je serai ravi de les lire. 😉 Si vous souhaitez innover en tant que dirigeant et surtout vous réinventer pour relever tous les défis passionnants qui vous attendent, participez à mon séminaire pour entrepreneur.

À très bientôt,

Max 

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *