pourquoi l'école ne sert plus à rien

Pourquoi l’école ne sert plus à rien ? | 5 raisons

Il est fort probable qu’on vous ait dit, notamment quand vous étiez plus jeune, que les études sont importantes. Peut-être même qu’on vous a répété à de nombreuses reprises que si vous vouliez gagner un salaire décent, vous deviez à tout prix intégrer une grande école, obtenir une licence ou encore un Master. Eh bien, avec le temps, je me suis rendu compte d’une chose : tout cela est complètement faux ! J’irai même plus loin en vous disant que l’école ne sert plus à rien. Explications. 

Est-il possible de réussir sa vie sans diplôme ? 

Beaucoup pensent encore qu’il faut un bon diplôme pour réussir sa vie. Franchement, vous y croyez ? En ce qui me concerne, j’ai un bac +1 et une semaine, et pourtant, je suis parvenu à devenir millionnaire avant l’âge de 30 ans. 

Nous pouvons également penser à Bill Gates, le fondateur de Microsoft, ou encore Steve Jobs, le fondateur d’Apple. Tous deux n’ont pas fait d’études et ont tout de même réussi à se créer une vie exceptionnelle. Clairement, des exemples comme ça, je pourrai vous en donner des tonnes. 

Bien sûr, je ne vous parle pas uniquement d’argent. Chaque jour, je fais en sorte d’amener toutes les sphères de ma vie à un autre niveau. Je me lève également chaque matin avec entrain, car nous impactons, avec mon équipe, la vie de dizaines de milliers de personnes chaque année. Et puis sachez que rien ne me prédestinait à vivre la vie que j’ai aujourd’hui :

  • mon père était violent et il est décédé quand j’avais 14 ans ; 
  • ma mère nous a quittés à la suite d’un cancer quand j’avais 26 ans ; 
  • nous ramions financièrement, etc. 

Quoi qu’il en soit, pensez-vous sincèrement que c’est l’école qui m’a permis d’atteindre mes rêves ? Il est évident que NON. Dans la suite de cet article, j’aimerais vous faire prendre conscience du système scolaire d’aujourd’hui

Pourquoi l’école ne sert plus à rien ? | 5 raisons 

Avant de démarrer, j’aimerais être clair sur un point : dans les lignes qui vont suivre, mon but n’est sûrement pas de rabaisser les professeurs. Pour tout vous dire, ma mère était prof de religion catholique et mon père, prof de français. Et je sais bien que ce n’est pas tous les jours facile. D’ailleurs, sachez que je ne considère pas les professeurs comme des enseignants, mais plutôt comme des coachs.

Donc, cet article n’est sûrement pas là pour descendre les professeurs ou même donner envie aux jeunes de se rebeller contre le système. Par contre, selon moi, le système scolaire est à revoir sur beaucoup de points. Lesquels ? Voyons ça. 

Raison N°1 – L’école ne nous aide pas à développer notre savoir-être 

les études ne nous aident pas à développer notre savoir-être

Obtenir un bon diplôme, c’est une chose, mais pensez-vous que cela suffit à vivre une vie heureuse et épanouie ? Ce qui a de plus important, notamment si vous souhaitez évoluer et atteindre des sommets, c’est surtout votre savoir-être. 

À l’école, on ne nous aide pas à augmenter notre détermination, notre résilience, notre niveau d’énergie, notre confiance en nous… Pourtant, toutes ces choses sont d’une importance capitale. Sans elles, il vous sera impossible d’atteindre votre définition de la réussite. 

Je vous parle actuellement de votre vie pro, mais il en va de même avec votre vie perso. Après tout, nous avons tous à relever des challenges. Ce peut-être avec notre partenaire de vie, nos enfants, nos amis, etc. 

Et ce n’est certainement pas en ayant de bonnes notes à l’école que nous pourrons surmonter tous les obstacles sur notre chemin. Apprendre à gérer les conflits ou même à gagner plus d’argent, voilà d’autres principes que l’école devrait nous enseigner. 

Bien sûr, si vous souhaitez devenir ingénieur, médecin ou même avocat, par exemple, il faudra faire des études, c’est évident. Mais dans le cas contraire, la plupart des choses que nous apprenons à l’école ne nous aident pas à nous construire une vie selon nos propres termes. 

Raison N°2 – Le monde évolue, mais l’école ne change pas 

Le monde change à une vitesse folle ! Et le système scolaire, quant à lui, stagne. C’est clairement un système d’après-guerre. En plus, grâce à Internet, nous avons maintenant accès à l’information en illimité. 

Alors, si vous êtes actuellement en train de faire des études, il ne sert à rien de vous rebeller contre la société, contre le système. Il ne faut pas oublier que l’école vous permet quand même d’avoir accès à l’éducation. Elle vous apprend notamment à lire, écrire, calculer, etc. Ce sont tout de même des choses très utiles. 

Par contre, il est vrai que nous n’y abordons jamais des principes essentiels comme les relations, les finances, la vente ou autres. Franchement, je trouve que c’est un énorme gâchis. 

Raison N°3 – L’école nous pousse à utiliser un seul type d’intelligence

l'école nous pousse à utiliser un seul type d'intelligence

Tout le système scolaire est basé sur l’intelligence intellectuelle et rationnelle. Elle est aussi importante à développer, certes, mais une fois de plus, ce n’est certainement pas ça qui nous amène à vivre une vie épanouie et pleine de sens. 

Pour ce faire, il est également primordial d’apprendre à développer :

  • son intelligence émotionnelle ;
  • son intelligence physique ; 
  • son intelligence communicative, etc. 

Si vous ne l’avez pas encore lu, pensez à vous procurer mon livre best-seller, « Réussite Maximum ». Dans celui-ci, je vous partage les 7 étapes pour transformer votre vie. Et croyez-moi, ce que je vous partage dans ce livre, vous ne l’avez pas appris à l’école. 😉 

Raison N°4 – L’école ne nous prépare pas à l’avenir 

Comme je vous l’ai évoqué, le monde change extrêmement vite. Il est important d’en prendre conscience, car dans les 10 prochaines années, 60 % des jobs actuels vont disparaître. Pourtant, l’école ne prépare pas du tout nos enfants à ce changement. 

Il faut dire aussi que l’être humain n’est sûrement pas fait pour rester assis toute la journéeLa créativité, l’intelligence et les idées viennent lorsque nous sommes en mouvement. N’oubliez pas : le corps, l’esprit et les émotions sont intimement liés. 

Raison N°5 – L’école nous pousse à nous comparer aux autres 

l'école nous pousse à nous comparer

Lors de mes séminaires et programmes, je récupère sans arrêt des personnes avec un manque d’estime total. Elles en sont arrivées là, car elles ont été programmées, depuis toutes petites, à se mesurer. Cela est notamment dû à l’école et aux notes qu’on leur a attribuées.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’une personne qui a de bonnes notes à l’école n’est pas plus intelligente que les autres. C’est juste qu’elle a appris parfaitement sa leçon et qu’elle a suivi les règles à la lettre. 

D’ailleurs, les gens qui réussissent leur vie ne fonctionnent généralement pas de cette manière. En effet, ce sont plutôt les rebelles, les personnes qui ont le COURAGE de faire les choses à leur sauce.   

Personne n’est inférieur ou supérieur à qui que ce soit. Nous avons tous nos qualités et nos défauts. Alors oui, certains sont meilleurs à l’école, mais c’est seulement parce que c’est un système qui leur correspond davantage. D’autres sont plus émotionnels, plus intuitifs, et c’est une très bonne chose. C’est aussi grâce à ces personnes-là que notre monde évolue constamment. 

En résumé

Vous connaissez maintenant 5 raisons qui me poussent à penser que l’école ne sert plus à rien. Bien entendu, faire des études nous aide tout de même à construire des relations, à améliorer notre discipline, à lire, à écrire, etc. Mais est-ce qu’elle nous prépare à être heureux, à gérer nos relations ou encore à gagner plus d’argent ? La réponse est sans équivoque : NON ! 

La plupart des gens ne se forment plus jamais après l’école et c’est pourquoi ils ne vivent pas une vie qui les inspire réellement. Ne faites pas comme eux ! Lisez des livres, regardez des vidéos sur YouTube, inspirez-vous des gens qui ont réussi à atteindre votre définition de la réussite. 

Et si vous êtes parent, je sais bien à quel point vous souhaitez le meilleur pour vos enfants. Pour aller dans ce sens, je vous recommande de les aider à développer leur intelligence physique, émotionnelle, relationnelle et j’en passe. C’est tellement important. 

Venez me dire ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous. Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’être à 100 % d’accord avec moi. Nous pouvons échanger et discuter. L’espace commentaire est justement fait pour ça 🙂 . Et si vous souhaitez aller plus loin, venez découvrir pourquoi il est impératif d’apprendre tout au long de sa vie

À très vite,

Max  

1 réponse
  1. Trement
    Trement dit :

    Bonsoir Max,
    Premièrement j’espère que tu vas un peu mieux ce soir et que ta famille va bien aussi .
    Je suis née en 1984, je n’ai pas aimé l’école, le Calvert pour moi . Les néons qui me petaient les yeux , l’odeur et surtout quel ennui …. Je restais souvent dans mon coin, je subis du harcèlement scolaire . Je me sens différente.
    J’ai quitté l’école en 4 eme pour partir en classe préparatoire à l’apprentissage.
    J’ai donc effectué des stages dans les écoles, je suis une ado plutôt rebelle je comptais beaucoup d’absence.
    Ensuite j’ai voulu reprendre mes études, une remise à niveau à Trappes dans les Yvelines, les prof faisaient les cours avec les élèves qui jetaient des chaises , une prof de français m’a dit que je n’avais rien à faire ici, alors j’ai passé toute mon année en stage chez Yves Rocher, je me débrouillais bien .
    Je trouve un travail en tant que responsable de salle dans un restaurant à Saint Marcel pendant juillet .
    Ensuite j’ai lâché pour une école de vente pour un CAP que je n’ai pas eu car je n’avais pas envie de rester dans cette salle, j’étais la première sortie.
    J’ai appris à vendre avec un patron Juif, c’était trop cool, c’était dans la rue Vaugirard, Paris 15 eme .
    Ensuite j’ai voulu faire de la coiffure, mon patron de la boutique me pistonne pour un salon dans le 16 eme . C’était cool aussi, mais l’autorité et moi ça faisait deux il ne voulait pas que je sois blonde, alors il m’avait teint en rousse . Assez rebelle je suis revenue un lundi avec une déco foirée complète sur la tête, on aurait dit un poussin .
    On s’est fâché et je suis partie faire d’autres salons pour trouver un autre patron et j’ai immédiatement trouvé .
    Mais il voulait que je revienne, il avait appelé ma mère, il lui avait dit, j’ai formé 14 stagiaires et je n’ai jamais vu un d’entre eux apprendre aussi vide, Aurélie est douée. Le 16 eme c’est cool pour bosser, j’ai 10 euros de pourboire par shampooing . Mais la coiffure j’aime pas finalement .
    J’ai 18 ans mes parents quittent la région parisienne pour la Bretagne, je reste habiter chez mes grands parent .
    Je commence à travailler chez Naf Naf, dans la tour Montparnasse à côté il y avait une boutique qui s’appelait infinitif, la gérante était venu me chercher chez Nafnaf pour que je travaille pour elle, elle aimait mon énergie et mon sourire. J’ai dis ok .Je suis douée pour la vente .
    Ensuite j’ai travaillé dans un centre d’appel, j’aimais beaucoup .

    A ce moment là je rencontre le père de mes deux enfants, dans la ville de Dreux c’est la jungle, je fini en garde à vu, je prend six mois fermes avec sursis pour une histoire de crissement de pneus dans un rond point.
    Cette gendarme Sybille Peltier, pointera son arme contre moi ce soir la, mentionnant <sale pute cela t’apprendra à sortir avec les bougnouls » je suis enceinte, choquée du VRAI monde .

    Je dois faire un ivg, mes grands parent restent dans la chambre d’hôpital pour garder le contrôle, celui que je ne parte pas de cette chambre sans le ventre vide . Aujourd’hui cette blessure reste profondément ouverte mais c’est la vie .
    19 ans je quitte Dreux avec Le père de mes enfants, nous partons vers le nord, Lille.
    Je suis enceinte d’une petite fille .
    Malgré la grossesse, les violences physiques et psychologiques sont présentes dans mon couple .
    Je trouve un emploi dans une boutique, je cache ma grossesse jusqu’à six mois, mon patron a fini par voir que j’étais enceinte et je n’ai pas eu le CDI .
    2005 On part pour la Bretagne .
    Je trouve du travail dans un restaurant à mi temps et aussi à mi temps dans une boutique .
    Ma journée du mercredi , je commence à 09h a la boutique, pendant ma pause du midi je travaille au restaurant pour ensuite reprendre l’après midi au magasin et mon service du soir au restaurant, je rentre en mobylette prêtée par la
    Mission Locale car je n’ai pas le permis .
    Encore une fois je me lasse du restaurant et je trouve des emplois en intérims, je travail aussi pour mon ancienne patronne de la boutique qui a ouvert un restaurant .
    Je commence une remise à niveau au greta mais rebelote, restée assise à apprendre bêtement, je n’aime pas ….
    Je tente une formation au clps pour trouver sa voie, je travail en plus dans un centre aéré sans bafa, je fais des stages dans les espaces jeunes, c’est cool
    Je tombe enceinte de mon deuxième enfant a ce moment là je garde des enfants à mon domicile.
    Je prends un congé de 3 ans .
    Je suis séparée, je vie seule avec mes enfants .
    Je reprend le travail en intérim pour le groupe camaïeu ensuite un contrat pour la boutique Kodak a 28h semaine , une autre boutique pour un 35h semaine je fonce et je suis recrutée .
    Entre temps la boîte d’intérim me contacte pour un entretien pour un sous traitant d’un grand laboratoire pharmaceutique, vente de traitement vih, vaccin et autre médicaments.
    Je suis en période d’essais je vais donc à l’entretien . Drôle d’entretien, j’ai dû vendre un paquet de cigarettes et un verre de jus d’orange… puis je suis prise … fallait le bac minimum, je n’avais même pas le brevet .
    Je démarre doucement avec la formation pharmacovigilance puis les logiciels… wahooooo je me sens chanceuse d’être là, mon boss est ultra carré mais j’aime bien, la fait de suivre une thérapie me permet d’accepter l’autorité, à la condition que la personne soit compétente .
    Je fais parti des meilleurs éléments, j’en suis fière. Je me suis portée volontaire pour l’obtention du contrat vih et j’ai tout déchiré !
    Je refais ma vie et je fais des fausses couches à répétition, je fini en dépression .
    En 2015 je me mari et je postule chez un sous traitant pour un grand groupe d’assurance. J’avais déjà postulé dans cette entreprise, je n’avais pas été retenu car j’avais raté les test de culture générale. Les racines carré , qu’est ce que le paganisme , test debile !
    Donc ce coup ci je m’aide pour répondre au questionnaire debile et je suis retenue.
    Je fais de très bon chiffre .

    2016 je tombe enceinte et depuis je n’ai pas repris le travail qui rends pauvre, j’éduque mes enfants et je te rencontre Max , le révélation du développement personnel. Depuis je fais mes premiers pas vers mes rêves, ceux de ma renaissance.

    Voilà tout ça sans même un brevet des collèges

    Si il existait des écoles Piccinini à prix abordables ça serait top .
    J’ai un fils qui décroche de l’école, il a que 10 ans et ses capacités ne permettent pas l’apprentissage dans le système actuel…. Il a pourtant de grandes qualités humaines pour réussir différemment, les écoles Montessori ne sont pas abordables malheureusement.

    Aujourd’hui c’est compliqué pour moi de laisser mes enfants à l’école car je sais que cet endroit est étroit et mes enfants sont de sacrés artistes mais j’ai fait un changement d’école récent et ça va mieux maintenant, mais je suis entièrement d’accord avec toi, rien que les pleurs d’environ 10 enfants en maternelle et deux adultes pour y faire face, psychologiquement pour l’enfant c’est une déchirure car quand papa et maman partent les enfants doivent se contenir

    Voilà un parcours sans diplôme .

    Bel soirée à vous 4 et bon rétablissement

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *