Articles

6- Etre plus tolérant

6e conseil pour développer l’habitude d’être heureux

Soyez plus tolérant envers les autres. Ce n’est pas si grave que ça si votre conjoint a oublié d’abaisser le siège de toilette ou si votre conjointe n’a pas fermé les portes d’armoire dans la cuisine. Cela tend à accepter que l’autre ne soit pas comme vous ou ne fasse pas comme vous le souhaiteriez..Nous sommes toutes et tous faits du même bois, et pourtant si différents dans nos façons de penser et d’appréhender le monde. Alors pas de quoi en faire tout un plat lorsqu’il s’agit de broutilles. Vous perdez inutilement votre énergie et ça ne sert à rien. Et n’oubliez pas que vous envoyez des signaux à votre ordinateur intérieur, qui ne manquera pas de vous le resservir un jour ou l’autre..!

Etre tolérant, c’est juste accepter que le monde autour de nous ne peut être changer que si nous-mêmes changeons. En d’autres termes, ce n’est pas le monde qui change mais la vision que nous en avons. Si vous êtes très calme intérieurement et que quelqu’un soudain claque une porte, cela ne perturbera que très peu votre tranquillité intérieure, si au contraire vous êtes sous-pression, il ne peut y avoir aucun recul entre le bruit de la porte qui claque et votre stress, vous allez immédiatement le vivre comme un agacement et votre système nerveux accusera encore un peu plus d’irritabilité. La porte elle, aura claqué de la même façon dans les 2 cas!

Soyez aussi plus tolérant envers vous-même, cessez de vous traiter de tous les noms d’oiseaux dès que vous faîtes une erreur..! Encouragez-vous plutôt à faire mieux la prochaine fois, ou à être plus présent à ce que vous faîtes, acceptez simplement de n’être pas (encore) parfait et considérer que vos erreurs sont là pour vous montrer où vous pouvez vous améliorer. Remerciez-vous d’avantage lorsque vous vous rendez compte que vous n’êtes pas en phase, car cela va vous permettre de réajuster votre comportement.

En conclusion, la tolérance envers autrui ou soi-même ouvre les portes de l’esprit et permet de se focaliser sur l’essentiel et de ne pas gaspiller son énergie sur des futilités. Observez-vous et notez combien de fois par jour vous gaspillez votre énergie soit sur des choses que vous ne pouvez pas changer comme les actes ou les comportements des autres, soit sur vos propres imperfections.

J’espère que ce conseil vous aura été utile, vous pouvez vous-aussi ajouter votre grain de sel, en témoignant sur votre vécu, ou en ajoutant quelque chose sur le sujet.

5 – Aider une personne

5e Conseil pour développer l’habitude d’être heureux

Aider une personne sans attendre de recevoir quelque chose en retour. La personne la plus heureuse est celle qui fait le bonheur du plus grand nombre de personnes. Le bonheur est un parfum que l’on ne peut répandre sur autrui sans en faire rejaillir quelques gouttes sur soi-même.

Rendre service gratuitement est un acte généreux et désintéressé. On se sent porté à agir au bénéfice d’autrui sans y trouver d’intérêt, mais seulement parce qu’on s’y sent poussé naturellement. Ce n’est ni l’intérêt, ni la morale qui parlent alors. C’est beaucoup plus ‘’naturel’’ que cela. Un enfant tend spontanément son jouet à un inconnu. Un processus indépedant de notre volonté pousse à agir “gratuitement” : nous ne sentons pas que notre volonté s’y mêle. Cela vient ‘’tout seul’’, et cela ne nous sert a priori à rien. Spontané, l’acte paraît né de rien et nullement déterminé.

Et ce désir tend vers l’autre. Il est tout simplement bon de faire plaisir, ne serait-ce que parce qu’alors on se considère soi-même avantageusement. Agir pour le plaisir, c’est encore savourer le prix de ce plaisir. Aussi naïf soit-il, le bienfaiteur est un sage qui a compris son intérêt.

L’acte gratuit est gratifiant, et l’ascenseur reviendra sûrement mais peut-être pas là où on l’attend forcément !!

Merci pour vos ajouts et commentaires juste en-dessous !

1 – Souriez

PREMIER CONSEIL POUR DEVELOPPER L’HABITUDE D’ETRE HEUREUX

Prenez l’habitude de sourire. Souriez à vous-même lorsque vous vous regardez dans un miroir, votre estime personnelle s’en portera mieux. Souriez aussi aux gens que vous croisez dans la rue, en allant acheter votre pain et dans les autres commerces et surtout au travail, car c’est là que vous passez la plus grande partie de votre journée. Les gens souriants dégagent une énergie positive et obtiennent des sourires et de l’énergie positive en retour. Que risquez-vous à essayer?? Faîtes le test pendant 24 heures, chaque fois que vous croisez un regard, offrez votre sourire..

Ensuite, revenez sur le site et témoignez des résultats observés.

Je suis sûr que nous allons lire des expériences formidables !

Decision, Engagement et Loi d’attraction

Ecoutez attentivement cette vidéo et remplissez vos commentaires ci-dessous.

Et vous, avez-vous pris une véritable décision de créer la vie de vos rêves?

Ecrivez ci-dessous votre commentaire et partagez cette vidéo autour de vous.

Comment développer l’habitude d’être heureux

Les gens heureux sont en meilleure santé, se sentent mieux et sont plus performants au travail. Si être heureux nous apporte tant de bénéfices, pourquoi ne pas prendre l’habitude d’être heureux tout le temps ? L’ancien président américain, Abraham Lincoln, a dit : « La plupart des gens sont aussi heureux qu’ils veulent bien l’être. » Et en effet, La responsabilité d’être heureux nous incombe pleinement.

Bien des gens commencent des relations amoureuses avec l’idée que l’autre personne les rendra heureux. Ces mêmes personnes espèrent être plus heureuses un jour lorsque les études seront terminées, lorsqu’elles auront de l’argent de côté, lorsqu’elles auront leur propre maison, lorsqu’elles auront des enfants, ou encore, lorsque les enfants seront partis de la maison, etc. Ces personnes remettent leur bonheur à plus tard plutôt que de prendre la décision d’être heureux maintenant. Le bonheur est pourtant une habitude qui peut être développée.

A partir de demain, je vous livrerai tous les jours un nouveau conseil pour développer l’habitude d’être heureux.

Vous pouvez vous-aussi participer en partageant vos petites recettes juste en-dessous. Et tout le monde en profitera.

Max

La jeune fille et les cailloux blancs et noirs

Il était une fois, dans un village lointain un fermier très pauvre qui vivait avec sa fille. Une jeune fille très belle à la fleur de l’âge. Ce fermier devait une importante somme d’argent à un vieux pêcheur pas très commode.

Comme le fermier ne pouvait pas payer sa dette, le vieux prêteur lui proposa un marché. Il effacerait la dette du fermier s’il lui donnait sa fille en mariage.

Le fermier et sa fille furent tous deux horrifiés par cette proposition. Alors le vieux prêteur espiègle suggéra que le hasard détermine l’issue de la proposition.

Il leur dit qu’il mettrait un caillou blanc et un caillou noir dans un sac noir vide, et que la fille aurait à piocher, à l’aveuglette, un des deux cailloux du sac.

1 – Si elle pioche le caillou noir, elle devient son épouse et la dette de son père est effacée,
2 – Si, en revanche, ce serait le caillou blanc, elle n’a pas à l’épouser et la dette du père est également annulée,
3 – Si elle refuse la proposition, son père serait jeté en prison.

Cette discussion avait lieu sur le chemin devant la maison du fermier dont le sol était jonché de cailloux.

Tout en continuant de parler, le vieux pêcheur se pencha pour ramasser les deux cailloux. Comme il les ramassait, la jeune fille, qui avait l’œil vif, remarqua qu’il avait ramassé deux cailloux noirs et qu’il les avait mis dans le sac. Mais elle ne dit rien. Puis il demanda à la jeune fille de piocher dans le sac.

Qu’auriez-vous fait à la place de la jeune fille? Arrêtez-vous un instant et réfléchissez-y.

Qu’auriez-vous conseillé à la jeune fille de faire ? Ou qu’auriez-vous fait vous-même ?

Il semble que trois possibilités se présentent : La fille devrait refuser de piocher un caillou et son père irait en prison. La fille devrait sortir les deux cailloux noirs du sac, montrant que le vieux avait triché et le problème serait remis à plus tard. La fille devrait piocher le caillou noir, et se sacrifier en mariant le vieux pour épargner l’emprisonnement à son père.

Prenez un moment pour réfléchir à cette situation. Alors, qu’auriez-vous fait ?

Selon l’histoire, voici ce que la jeune fille fit : Elle mit sa main dans le sac et en sortit un caillou qu’elle laissa échapper aussitôt par terre, gauchement, sans qu’on n’ait pu le voir, et il se confondit spontanément avec la multitude des autres cailloux sur le sol.

« Que j’ai pu être maladroite ! », s’exclama-t-elle. Mais qu’importe, reprit-elle, si je sors du sac le caillou qui reste, on verra bien lequel j’avais pioché en premier !

Puisque le caillou restant était noir, le premier caillou ne pouvait qu’être blanc.

Et comme le vieux prêteur n’osa pas avouer sa malhonnêteté, la jeune fille transforma une situation qui semblait impossible en un dénouement fort avantageux.

Morale

Aucune solution n’est ultime. Il existe toujours une autre solution pour tout problème complexe.

Souvent nos pensées limitatives nous font croire que nous n’avons pas d’autres issues possible. Dans l’histoire, par exemple, il nous est fait voir juste trois solutions. Pourtant, en allant plus loin on trouverait encore une infinité de solution.

Les faits dans la vie sont ainsi généralement, on nous fait croire que nous n’avons pas le choix et que la solution qu’on nous propose est l’ultime solution. C’est la seule voie dans laquelle on peut avoir une issue favorable. Et partant de cela nous prenons une décision qui nous rattrape quelques temps après.

Bien souvent on ne voit qu’une situation qui nous bloque. On fait une fixation sur tout ce qui n’est pas possible, du coup, toute notre énergie ne voit que ce qui est impossible à faire. Soyez convaincu que pour toutes les situations, il existe une solution de plus !

Partez du principe qu’une solution existe sans vous limiter à celles que vous avez probablement déjà essayées. Ce n’est pas parce que vous avez essayé une fois, deux fois, trois fois qu’il n’y a pas de solutions possibles. Et souvent on se borne à ne penser qu’à la même chose ! La peur de l’échec nous paralyse et nous empêche de voir « plus loin ».

Thomas Edison a inventé la lampe électrique après 10000 échecs. Abraham Lincoln a perdu 15 fois les élections sénatoriales.

Comme dans l’histoire, si vous restez convaincus qu’il n’y avait que « 03 » solutions, comme énoncé (c’était exprès), vous ne réfléchissez pas à une éventuelle « quatrième solution ». N’est-ce pas probablement ce que vous avez fait ? Vous avez réfléchi en fonction de ces trois solutions données, vous avez été embêtés, mais avez-vous pris la peine d’en envisager une quatrième parce que les trois ne vous donnaient aucune satisfaction ? Pourtant, l’histoire ne vous dit pas que vous n’aviez pas la liberté de penser à d’autres solutions…

Savoir qu’il existe forcément une autre solution vous mettra déjà dans un état d’esprit favorable pour la (les) trouver. On ne sait pas toujours regarder les choses sous le bon angle parce qu’on est « convaincu » que ce qu’on voit est la seule possibilité… Développons un esprit ouvert et créatif afin de trouver les solutions des épreuves qui nous bloquent !

Cette histoire vous a plu? Offrez-la à vos amis. Et si vous avez trouvé une 4è solution merci de la partager en laissant votre commentaire en-dessous !.

Gratitude attitude

Apprécier tous les petits plaisirs de la vie développe une conscience d’abondance.

Portez votre attention sur ce que vous avez au lieu de déplorer ce qui vous manque. Cela fait toute la différence avec une visualisation positive de ce que vous souhaiteriez avoir. Quand vous visualisez votre désir ou votre rêve, faîtes comme si vous le viviez déjà et ressentez-en tout le plaisir.! Répétez cela aussi souvent que possible et observez patiemment les changements dans votre vie.

Une des attitudes qui vous mènera vers le succès consiste à se réjouir et à remercier pour ce que l’on a déjà. Par exemple, le monde dans lequel vous évoluez est une source de joie inépuisable. Ouvrez les yeux, regardez autour de vous. La magie de la vie qui s’exprime dans l’infiniment petit comme dans l’immensément grand. D’un atome à une étoile, tout est source d’émerveillement. Vous arrive-t-il parfois de vous perdre dans la contemplation d’une fleur, d’un insecte ou d’un ciel étoilé ? Ecoutez-vous avec attention le chant des oiseaux, la douce mélodie d’un petit ruisseau ou le vent dans les feuillages ? On a beaucoup à apprendre sur nous-mêmes à travers ce genre de pratique. De plus, cela apaise notre mental, nourrit notre âme et procure énormément de plaisir. Sachez vous réjouir de la vie qui coule en vous, de votre bonne santé, d’avoir un toit, de quoi vous nourrir, de la chaleur et l’amour de votre famille et vos amis, ainsi que de tout ce que vous possédez que ce soit en connaissances, ou en biens matériels.

Un grand maître Indien disait : “Où va l’attention, va la vie”. En effet, donner de l’attention et de l’importance à ce qui ne va pas, c’est l’augmenter et le renforcer. Il en va de même lorsque nous nous focalisons et nous réjouissons de nos acquits ou de nos rêves en faisant comme s’ils étaient déjà là. En agissant ainsi, vous envoyez un signal puissant à votre inconscient qui fera en sorte que cela se développe et se multiplie.

Si vous souhaitez ajouter quelque chose à ce texte, vous pouvez laissez vos commentaires juste en-dessous. Merci.

VOS PENSEES FORMENT VOS ACTIONS

On attire à soi ce à quoi on pense le plus. Vous attirez naturellement les choses sur lesquelles vous portez toute votre attention, aussi il vaut mieux éviter de vous concentrer sur les choses que vous voulez éviter dans la vie.

Concentrez-vous sur ce que vous voulez vraiment obtenir. Si vous vous lancez dans un nouveau projet par exemple, vous avez naturellement des peurs qui y sont associées. Vous vous demandez si vous en êtes capable, si c’est une bonne idée ou si le projet n’est pas trop risqué pour vous. Votre esprit se concentre sur les préoccupations, les problèmes et sur le fait que vous pourriez échouer, par contre, si vous vous concentrez sur ce que vous voulez vraiment, vous allez anticiper chaque problème. Si vous portez votre attention sur le fait de réussir votre projet, vous allez chercher une solution à tous les risques d’échecs et anticiper, parce que vous êtes concentré sur ce que vous voulez qu’il arrive.

Donc, ne vous focalisez pas sur ce que vous ne voulez pas ou n’aimez pas. Attirez les choses que vous voulez obtenir en vous concentrant seulement sur ce que vous voulez vraiment. Où ira votre attention, ira votre vie. Et n’oubliez pas d’agir afin d’attirer ce que vous voulez obtenir. Engagez-vous de pied ferme vers votre but et vos objectifs. Lorsque vous faîtes du vélo, le premier coup de pédale est toujours un peu dur que les suivants. Il y aura probablement un peu plus d’efforts à faire au démarrage, mais votre réussite mérite bien ça.! Alors? prêt?

Vos amis méritent que vous partagiez ça avec eux..

Deconnectez-vous pour vous reconnecter, a VOUS-MEME!

Apprenez à vous déconnecter…

Et vous, êtes-vous du type déconnecté ou connecté?
Ecrivez votre commentaire ci-dessous ! 🙂

CLIQUEZ ICI pour vous inscrire au prochain Séminaire DESTINATION REUSSITE le 12-13 Juillet prochain!

(Français) Capsule Reussite 9: Vivez dans le moment présent et lâchez prise avec le passé!


Et vous?
Avez-vous du mal à lâcher prise avec le passé?
Vous inquiétez vous parfois du futur?
Que décidez-vous de faire?

Ecrivez votre commentaire en bas de ce post 🙂
Au plaisir de vous lire!

Texte:

Comment vivre dans le présent et avancer vers vos rêves et objectifs! Capsule Réussite 9

Bonjour, ici Max Piccinini catalyseur de réussite.

Est-ce que vous avez du mal à lâcher prise avec le passé ?
Est-ce que vous vous inquiétez parfois du futur ?
Vous voyez le principe suivant m´a réellement aider à diminuer mon stress littéralement par dix.

Et voici le principe suivant :
Accepter les choses que vous ne pouvez pas changer et focalisez-vous sur ce que vous pouvez influencer. Vous voyez parfois on focalise sur toutes ces choses qu´on ne peut pas changer. Par exemple on commence à parler beaucoup du président, par exemple est-ce que vous pouvez changer le président ? Vous voyez il a été élu pendant 5 ans et on ne peut pas faire grand-chose.
Donc la meilleure chose, j´entends des gens qui parlent pendant des heures et des heures du président ou d´un autre homme politique que des choses sont inacceptables. C´est qu´on a un vote, ça dure 5 ans et après on peut revoter, c´est tout ce qu´on peut faire pour l´instant. Ou vous avez le choix de devenir aussi un politicien et de pouvoir changer le monde.
Donc vous voyez râler c´est très facile, pour moi parler de chose qu´on ne peut pas influencer on fait ça tout le temps. Ah le temps, mon père, mon ceci, mon cela. On parle de choses qu´on ne peut pas influencer, et ou ça vous amène ? Ça vous amène à vous fatiguer, vous stressez littéralement. Moi je faisais ça il y a quelques années et d´un coup je me rendais compte que je me sentais complètement vide. Pourquoi ? Parce que je parle, je parle, je parle…je parle de choses qui ne m´ont absolument pas influencé, et donc je me rends compte que je ne suis absolument pas un leader qui avance dans ma vie. Vous êtes capable de changer les choses, accepter les choses qu´on ne peut pas changer, comme le temps, comme un homme politique comme quelqu´un d´autres.
La seule chose que vous pouvez focaliser c´est sur vous, qu´est-ce que vous pouvez influencer maintenant ? Qu´est-ce que vous pouvez penser ou faire maintenant  pour avancer vers vos rêves et vos objectifs ?
Pour moi c´était une phrase qui m´a littéralement rapporté beaucoup d´argent dans mes affaires et qui ma vraiment aidé de changer dans ma vie, c´est quand je me suis posée cette question, jour après jour. Est-ce que ce que je suis en train de penser ou de faire m´aide à faire un pas de plus vers mes rêves ?
Je vous souhaite toute la réussite.
Au plaisir de vous retrouver sur une prochaine capsule vidéo.