autosabotage

Auto sabotage : 6 conseils pour en finir 

L’auto sabotage est un phénomène qui nous amène à détruire toutes nos chances de réussite. C’est un mécanisme inconscient qui nous pousse vers l’échec et qui gâche notre vie. Comment pouvons-nous nous auto saboter alors que nous avons toutes les cartes en main pour être heureux ? Notre esprit étant complexe, ce phénomène prend naissance dans l’enfance pour bien s’ancrer au fil des années. Mais l’auto sabotage n’est pas une fatalité, si vous êtes capable de tout gâcher, vous êtes aussi capable de tout réussir. La clé : le vouloir, le décider et prendre les bonnes décisions ! Dans cet article, je vous explique ce trouble qu’est l’auto sabotage et je vous partage 6 conseils pour en finir définitivement.

Auto sabotage : un comportement inconscient 

autosabotage

Qu’est-ce que c’est l’auto sabotage ?

L’auto sabotage est un comportement inconscient qui vise à nous mettre en échec pour ne pas atteindre nos objectifs. L’auto sabotage intervient souvent lors de grands changements dans la vie d’un individu. En proie à la peur et au doute, il va tout faire pour échouer et rester dans sa zone de confort, au détriment de son bonheur, pensant n’avoir aucun pouvoir sur les événements. 

En somme, ce sont des mécanismes inconscients que les gens mettent en place, basés essentiellement sur la peur, les doutes et la culpabilité. L’auto sabotage est un trouble lié au syndrome de l’imposteur, dans le sens où l’individu concerné se sent illégitime pour atteindre ses objectifs. 

Nous pouvons nous auto saboter dans tous nos domaines de vie : 

  • la famille ;
  • le couple ;
  • le travail ;
  • l’épanouissement personnel ;
  • les relations sociales. 

Prenons l’exemple d’un homme fraîchement divorcé, qui a perdu toute confiance en lui, mais qui désire réellement retrouver l’amour. Au fond de lui, il pense ne plus pouvoir séduire. C’est la peur de l’échec qui peut l’amener à mal se mettre en valeur et à être grossier pour ne pas séduire. Inconsciemment, il craint de rencontrer une nouvelle compagne, car cela représente un grand changement dans sa vie. 

Pourquoi nous sabotons-nous la vie ? 

autosabotage

Les comportements d’auto sabotage interviennent donc lors de grands changements de vie ou dans des situations qui impliquent de grandes responsabilités. Cela peut paraître contre-nature de vouloir se saboter alors que nous sommes tous en quête de bonheur. Cependant, ce n’est pas si simple pour tout le monde. 

Pour certaines personnes, c’est justement le bonheur qui est un état contre-nature en raison de leur éducation, de leurs parents, d’un manque d’amour et de plein d’autres épreuves qui ont pu jalonner leur vie. La perte de confiance et d’espoir peut générer des blocages qui empêchent certaines personnes d’être heureuses, par peur d’être déçus ou par désir de garder le contrôle

La peur de réussir à avoir de nouvelles responsabilités ou celle de vivre une nouvelle relation peut aussi être effrayante, dans le sens où elles impliquent une sortie de sa zone de confort. Affronter une nouvelle réalité, aussi séduisante soit-elle, peut amener certaines personnes à s’auto saboter.

Les causes de l’auto sabotage peuvent être : 

  • des croyances limitantes (penser que nous ne méritons pas d’être aimés ou que nous ne sommes pas compétents, etc.) ;
  • le syndrome de l’imposteur ;
  • une faible estime de soi ;
  • la peur de l’échec, du changement et de décevoir les autres ;
  • se fixer des objectifs irréalistes.

Toutes ces causes sont basées sur nos croyances limitantes qui ont pris naissance quand nous étions enfants. Ces croyances automatiques génèrent des pensées négatives qui nous pousseront à nous nuire dans certaines situations. 

Quels sont les différents moyens de s’auto saboter ? 

  • Ne jamais rien terminer : la personne va entreprendre de nombreux projets, va se démener et accorder de nombreuses heures à son travail pour finalement ne jamais rien concrétiser. En agissant ainsi, la personne évite l’éventualité d’un échec ou de ne pas être à la hauteur. Le risque étant de se percevoir comme mauvais et incompétent et de sombrer dans le syndrome de l’imposteur.
  • La procrastination : c’est cette habitude de toujours repousser ses tâches les plus importantes. Cela traduit une peur viscérale du résultat final. En ne faisant pas les choses, on pense avoir une excuse face à l’échec.
  • Le perfectionnisme : c’est l’excuse idéale pour ne jamais rien réaliser, car la personne veut à tout prix être parfaite ou ne jamais rien terminer en modifiant sans cesse.
  • Les excuses : dans un aspect plus global, la personne peut trouver une myriade d’excuses pour justifier le fait de ne rien entreprendre par manque d’argent, manque de temps, se considérant trop âgé, etc.

En prenant conscience de ces mécanismes d’auto sabotage, vous pourrez mieux vous comprendre et y apporter les solutions les plus efficaces. Entreprendre un coaching en développement personnel, centré uniquement sur vous, peut vous faire gagner un temps infini. Il est toujours très bénéfique d’avoir un regard extérieur et d’être accompagné par une personne expérimentée et bienveillante. 

Auto sabotage : 6 conseils pour en finir définitivement 

autosabotage

Améliorez votre estime de soi 

L’estime de soi, c’est le regard que l’on porte sur soi et qui est vital pour notre équilibre psychologique : comment nous percevons-nous? Aime-t-on ce que l’on voit de nous ? L’estime de soi est composée de 

  • l’amour de soi ;
  • l’image de soi ;
  • la confiance en soi.

Une personne qui manque d’estime de soi pense qu’elle ne mérite pas d’être heureuse ou d’obtenir du succès. En proie aux croyances limitantes, elle va saboter toutes ses chances d’être heureuse pour conforter sa croyance qu’elle ne mérite pas l’amour et le bonheur. 

La bonne nouvelle, c’est que l’estime de soi, ça se travaille et ça s’améliore ! Vous pouvez faire ce travail seul ou encore mieux, accompagné par un coach expérimenté et bienveillant. Je vous partage les clés de l’estime de soi : 

  • le rapport à soi-même : il est capital de se connaître, de s’accepter et de faire preuve d’honnêteté envers soi-même ;
  • le rapport à l’action : le travail sur l’estime de soi se fait toujours dans l’action, en faisant taire la critique intérieure et surtout en acceptant l’idée même de l’échec ;
  • le rapport aux autres : il est essentiel de pouvoir s’affirmer, mais aussi de savoir faire preuve d’empathie. 

Stoppez les ruminations mentales

autosabotage

Ces ruminations mentales représentent les ressassements incessants de toutes nos inquiétudes et nos contrariétés. Elles se nourrissent de nos peurs. C’est un concentré de pensées négatives qui tournent en boucle dans notre esprit et qui nous épuisent. Nous ressassons les échecs passés pour en tirer des conclusions qui vont saboter notre présent. 

Mais derrière ces échecs et l’auto sabotage se cachent des comportements nuisibles qu’il est urgent de remettre en question. Si vous vous refaites le film des événements perpétuellement avec des “si j’avais su”, vous allez vous emprisonner dans un schéma de rumination mentale qui va vous empêcher de rationaliser et d’agir.  

La tendance à se décharger de ses responsabilités peut aussi vous maintenir dans la rumination mentale : croire un peu trop au destin, être trop superstitieux ou se victimiser en permanence vous empêche d’agir et vous fait ressasser. En revanche, si vous relatez vos échecs par écrit, de manière factuelle, vous pourrez en tirer des enseignements positifs et précieux. Vous seul pouvez décider de remplacer vos pensées négatives par des pensées positives

Apprenez à gérer vos peurs et vos croyances limitantes 

autosabotage

Nous l’avons déjà évoqué, la peur sous toutes ses formes nourrit le phénomène d’auto sabotage. Si vous craignez l’échec, le changement, ou la solitude, vous allez mettre en place des mécanismes inconscients pour éviter ces situations. À la base, la peur nous invite à nous protéger, mais à son paroxysme, elle nous empêche d’agir. Les peurs sont propres à chacun et proviennent souvent de l’enfance et de nos expériences.

Les croyances limitantes sont des affirmations personnelles, construites elles aussi au fil de notre vie, que nous croyons vraies. Comme la peur, elles sont propres à chacun et si nous décidons de nous y accrocher, elles vont nous gâcher la vie. Mais comme la peur, si vous les identifiez, les évaluez et que vous les remettez en question, vous pourrez installer de nouveaux comportements qui changeront votre vie. 

Combattez la procrastination 

autosabotage

La procrastination, c’est donc cette tendance à toujours reporter vos tâches quotidiennes les plus importantes. Souvent liée à vos rêves les plus chers, la procrastination est une armure contre l’éventualité de l’échec : en ne faisant pas, vous n’échouez pas. Mais en ne faisant pas, vous gâchez toutes vos chances d’atteindre vos objectifs et vous tomberez petit à petit dans l’auto sabotage permanent. 

Si vous désirez écrire un roman ou faire le tour du monde en voilier, la procrastination va contribuer à enlever toute réalité à ces projets pour en faire juste des fantasmes. La conséquence, c’est que vous ne réaliserez jamais ces projets qui auraient pu vous rendre heureux et vous perdrez confiance en vous. 

Pour sortir de la procrastination, imposez-vous un calendrier avec des dates précises et réalisez un plan d’action. Prenez rendez-vous avec vous-même, tenez un journal de bord pour noter précisément votre objectif et les raisons profondes qui vous animent. Ce qu’il vous reste à faire, agir ! N’attendez pas le bon moment ou la perfection, ce ne sont que des excuses qui vont vous nuire.

Cessez de vous culpabiliser 

Le sentiment de culpabilité peut aussi contribuer à l’auto sabotage : vous pouvez avoir peur de réussir autant que d’échouer. Il est fréquent que certaines personnes craignent de faire trop d’ombre à leurs frères et sœurs ou à leurs parents. L’opportunité de s’élever socialement pour des personnes aux origines plus modestes peut être paralysante. Inconsciemment, ils peuvent compromettre cette opportunité pour continuer à être acceptés par leur famille et leur communauté.

Le besoin d’être aimé et de rendre fiers ses parents est aussi un vecteur de culpabilité : vos parents ont toujours voulu que vous soyez avocat alors que vous rêviez d’être comédien. Mais comme vous avez ce besoin viscéral de rendre fiers vos parents, vous abandonnez vos rêves de théâtre alors que vous êtes pourtant très doué.  

Pour cesser de culpabiliser, il est important de bien analyser la cause du malaise, de rationaliser les événements et de surtout identifier ce que vous désirez vraiment au plus profond de vous. 

Visualisez vos succès 

autosabotage

Maintenant que vous avez conscientisé vos pensées négatives, il est nécessaire de les changer en pensées positives. En changeant votre état d’esprit, vous allez automatiquement cesser de vous autosaboter. Pour cela, prenez le temps de déterminer ce que vous souhaitez vraiment obtenir, ce qui fait vraiment sens pour vous et vous seul.

Si vous méditez, c’est un excellent moyen de lâcher prise et de visualiser votre objectif : concentrez-vous sur ce que vous souhaitez obtenir, donnez lui forme et ressentez toutes les émotions positives liées à l’atteinte de cet objectif. Engrammez cette sensation dans votre cerveau pour vous inciter à agir et à ne plus vous saborder.

Créer un tableau de vision est une aide précieuse et créative pour ancrer votre projet dans votre esprit et vous y tenir sur la durée. Une fois confectionné, accrochez votre tableau dans un endroit que vous fréquentez souvent. Pourquoi ne pas visualiser la fin de l’auto sabotage dans votre vie ? 😉

➡️ Découvrez mon article sur les bonnes résolutions afin de pouvoir les définir et vous y tenir.

Ce qu’il faut retenir 

Vous voilà maintenant un peu plus renseigné sur l’auto sabotage et ses conséquences sur votre vie. Si vous ne devez retenir qu’une seule chose, c’est que vous êtes le seul capable de changer votre état d’esprit pour cesser de compromettre vos chances de bonheur. Tout est en vous, tout part de vous, si vous agissez et que vous appliquez ces 6 conseils, vous cesserez de vous auto saboter et vous pourrez enfin vous épanouir. Je compte sur vous ! 😉 Les voici de nouveau : 

  • améliorez votre estime de soi ;
  • stoppez les ruminations mentales ;
  • apprenez à gérer vos peurs et vos croyances ;
  • combattez la procrastination ;
  • cessez de vous culpabiliser ;
  • visualisez vos succès.

À vous de me partager ci-dessous vos avis et vos conseils pour en finir avec l’auto sabotage. Je serai curieux de vous lire. Si vous lisez cet article, c’est que vous souhaitez transformer votre vie et que vous cherchez des conseils pour y parvenir. C’est le bon moment pour participer à mon séminaire développement personnel, toutes les clés de votre succès vous y attendent.

À bientôt, 

Max  

 

2 réponses
  1. Sonja
    Sonja dit :

    Merci Max
    J’ apprecie Vos conseils
    Je dois atteindre mes objectifs , je cesse de procrastiner .
    J’ ai confiance en moi .
    Je passe au niveau superieur .

Les commentaires sont désactivés.